ArticlesCommunicationEmotionsMitan de vie

Bien communiquer dans mon couple.

Pourquoi cela peut devenir si compliqué de communiquer au sein de notre couple ?

De quoi part la dispute ?

Comment faire pour « réparer » les dégâts de la mécommunication ?

Autant de questions que chacun d’entre nous s’est déjà posées au moins une fois dans sa vie de couple !

Le quotidien est tendu, ce soir c’est la goutte de trop… j’explose, il ou elle explose… notre couple implose !! Grâce à ça, la pression diminue… pourtant chacun se sent mal !! Culpabilité, colère envers soi, envers l’autre, mauvaise estime de soi, déception : on s’en passerait bien !

Pourquoi cela devient parfois si compliqué de communiquer dans le couple ?

Pour commencer, l’ennemi public numéro un de la communication dans le couple est la routine.

Au début nous nous découvrons, c’est agréable d’apprendre à connaître l’autre. On ne regarde pas à la dépense en temps et en énergie !! L’envie de plaire nous amène à être particulièrement attentifs aux besoins et désirs de l’autre, nous adaptons la communication pour nous montrer sous notre meilleur jour.

Au bout d’un moment, nous avons même le sentiment de tellement connaître notre moitié qu’il n’est même plus la peine de parler. On connaît ses goûts, habitudes, réactions même ! Une complicité très agréable s’installe.

Ne pas confondre « comprendre sans se parler » et « ne plus communiquer » !

Dans le premier cas, le langage se fait autrement que par les mots, il est parfaitement bien compris par notre cher(e) et tendre, cela s’inscrit dans l’intimité entre les deux partenaires.  Cependant elle ne se limite pas à cela, elle se traduit aussi par le fait de parler en toute confiance de ses besoins, peurs, envies et sentiments. C’est la plus grande source de développement du sentiment d’exister et d’être important aux yeux de l’autre. N’oublions pas les activités partagées ensemble ! Elles contribuent largement à ce sentiment de reconnaissance.

Dans le deuxième cas, la relation se résume aux rapports conventionnels, bonjour, merci, au revoir… aux discussions sans grand enjeu et va même parfois jusqu’à un enfermement sur soi, télévision, téléphone, activités diverses au point de ne plus partager, de se mettre en retrait. C’est  de cette façon que se crée le lit de la mécommunication.

Entretenir l’harmonie dans ton couple

C’est important de continuer à parler de tout et de rien, de faire des choses ensemble, de montrer ce que l’autre représente à nos yeux. Prenez le temps à deux de ne rien faire de spécial pour avoir l’espace et le temps pour parler. Un bain, une promenade… Ce sont ces petits moments qui entretiennent l’envie de plaire, de faire plaisir et mettent chacun des deux partenaires dans des conditions favorables à une bonne communication.

Tu trouves que ton ou ta partenaire ne le fait pas non plus… oui, c’est peut-être vrai. Pour autant, que veux-tu ?

Retrouver une harmonie dans ton couple ?

Alors est-ce bien important de savoir de qui cela vient ? Si tu fais le premier pas, tu créeras une dynamique qui lui donnera probablement l’envie de faire la même chose !!

Astuce : Prévois au moins 1 fois par semaine de surprendre ta moitié !! Entretiens la flamme… Pas un truc extraordinaire chaque fois. Une petite attention suffit, une photo envoyée avec un bisous par exemple, un petit mot sur l’oreiller !! Un pique-nique improvisé… Fais preuve d’imagination !! Tu verras, les effets sont surprenants !

De quoi part la dispute ?

Bien souvent de pas grand chose dans les faits !!

Évidemment il peut exister des sujets de discorde importants au sein du couple qui nécessitent une réelle remise en question des deux parties et parfois des prises de décision.

Pourtant dans la majorité des cas le problème est relativement bénin et la dispute tient plus de l’interprétation que l’on fait de la situation que de la réalité elle-même, c’est ce qu’on appelle la carte du monde dont nous avons parlé dans Les clés pour « bien » communiquer.

Quand cela vient de toi…

Si l’interprétation que tu as faite éveille en toi une émotion désagréable : colère, tristesse, peur, il est fort probable qu’un mécanisme de protection se mette en place inconsciemment. Tu entames alors un monologue intérieur, qui ne va que renforcer ce que tu penses de négatif, et entretenir ton émotion dérangeante.

Je suis certaine que tu vois de quoi je parle !!

Alors tu sais que cette émotion et ce dialogue interne vont influencer ton comportement sans que tu t’en rendes compte.

Généralement, on crie, on pleure, on accuse… et quand tout est arrangé… on regrette !!

Comment enrayer ce mécanisme ?

La base de tout est de prendre conscience de ce tu ressens et de ce monologue qui t’enferme dans le processus.

Astuce : Quand tu constates que la dispute arrive, prends un grande inspiration, souffle doucement. Scanne ce qu’il se passe en toi.

  • Que ressens tu ? (émotions)
  • Quels sont les faits à l’origine de cette émotion? (faits)
  • Qu’est ce que tu te dis ? (pensées automatiques)
  • Au fond de toi, que veux-tu éviter ? (peurs)
  • Que voudrais-tu dans cette situation ? (besoins)

Maintenant reprends ton explication en y incluant tous les éléments :

« Je ressens de (émotions) parce que quand il se passe (faits) je me dis que (pensées automatiques). En fait je pense que j’ai peur de (peurs) et que ce que j’aimerais, c’est que (besoins) ».

Si tu ne te sens pas disposé(e) à en parler, l’émotion est encore trop présente, tu peux différer la discussion. Explique sincèrement à ton ou ta partenaire que tu as besoin d’un moment de retrait pour être à nouveau disponible et constructif. Rien à voir avec lui ou elle, mais avec toi uniquement !

« Je suis trop (émotions), j’ai besoin d’un petit moment pour savoir en parler calmement, sinon j’ai peur de dire ou faire des choses que je ne penses pas ».

Ce mode de communication te permet d’exprimer ce qui est difficile pour toi et ce dont tu as besoin, sans pour autant accuser l’autre. Cela s’appelle l’assertivité. Garde à l’esprit que les accusations mettent sur la défensive et mettent des barrières à la compréhension. Faire entendre ton point de vue devient alors une lutte. Chacun campe sur sa position, le ton monte, les reproches fusent et la dispute éclate.

Quand cela vient de l’autre…

Inversement, si tu ressens une émotion forte chez ton ou ta partenaire, qui te semble démesurée par rapport à la situation, invite-le (ou la) à en parler.

Astuce : Nommer l’émotion que tu perçois amène l’autre à se recentrer sur lui-même. Tu peux alors l’aider à prendre conscience du processus, et toi, comprendre en utilisant la méthode expliquée plus haut.

  • Tu me sembles (émotions), j’aimerais qu’on en parle… tu veux bien ?
  • Quels sont les faits à l’origine de cette émotion ?
  • Qu’est ce que tu te dis ?
  • Au fond de toi, que veux-tu éviter ?
  • Que voudrais-tu dans cette situation ?

Essaie de comprendre sincèrement ce qu’il ou elle te dit et ressent aussi. Il est important de demander l’accord pour en parler. Parfois l’autre n’est pas prêt. Dans ce cas, inutile d’insister, il est préférable de remettre la discussion à un autre moment.

Comment faire pour réparer les dégâts de la mécommunication ?

Reconnaître sa part de responsabilité dans le conflit

Après tout on ne se dispute pas seul !!

En effet, comme nous l’avons abordé dans le point sur les modes de transmissions de l’article « Les clés pour « bien » communiquer », il revient à chacun de nous de vérifier la concordance entre la réponse obtenue et l’intention initiale du message. Si elles semblent ne pas correspondre, à nous de modifier notre mode de transmission afin de nous faire comprendre, plutôt que d’essayer d’imposer en bloc notre idée.

Exprimer que l’on regrette cette situation, que nous sommes prêts à faire des efforts pour comprendre l’autre et respecter ses besoins, ses différences, et aussi pour parler de nous, de nos envies et besoins. Rétablir cette intimité tellement indispensable au couple.

Cependant, lors des conflits, parfois les mots ou certains comportements vont trop loin et c’est regrettable. Heureusement, ils sont peu souvent inadmissibles, pourtant si c’est le cas, la priorité est alors de se protéger et de poser nos limites.

Savoir demander pardon… et accepter les excuses !

Lorsque la situation reste « acceptable », c’est ce qui peut tout changer !!

En effet, la flexibilité est un atout qui nous permet de mieux comprendre l’autre et de mieux nous faire comprendre. Reconnaître ses torts peut sembler être une marque de faiblesse pour certains. Pour autant il n’en est rien. Il en va de même pour le pardon. Mettre sa fierté de côté certaines fois est une preuve de confiance faite à l’autre, elle l’invite à en faire autant et ouvre les portes à la compréhension et l’indulgence.

Finalement, n’est-il pas préférable de marcher ensemble vers un même objectif, plutôt que de s’affronter ? Accepter nos faiblesses et celles de l’autre, se soutenir, avancer à deux, en équipe !

Astuce : En dehors d’une période de crise définissez un mot de code à prononcer quand l’un des deux sent que la discussion « dérape ». En prenant conscience que cela va trop loin, vous limiterez les conséquences du conflit. Demander pardon ou accepter les excuses n’en sera que plus facile !!

Parler de notre mode de communication

Une dernière chose… partage ces astuces avec ton partenaire ! Si vous avez le même « mode d’emploi » de communication, elle n’en sera que meilleure !

Pour finir, si malgré tout les difficultés persistent, quelques séances de coaching te permettront de prendre conscience de l’origine de ces difficultés et de trouver ta solution pour rétablir l’harmonie dans ton couple !!

Une réflexion au sujet de « Bien communiquer dans mon couple. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *