Confiance en soiDéveloppement personnelEtre parent

Que retient-on du message de nos parents ?

Les drivers

La notion de drivers est un concept d’Analyse Transactionnelle. Cela représente les messages envoyés par les parents aux enfants de manière consciente et inconsciente, de part leur discours ou leur comportement.

Ils ont vocation d’éducation pour les parents, et utilisés de façon justifiée et adaptée, ils s’avèrent très utile pour le bon développement de l’enfant.

Par contre, lorsqu’ils sont trop répétitifs et contraignants, ils empêchent l’enfant d’exprimer sa personnalité. Il se plie alors à la demande parentale, quitte à oublier ses propres besoins, dans l’unique objectif de s’assurer l’amour de ses parents.

5 messages

Ce concept différencie 5 messages types, avec pour chacun une intention positive :

  1. Sois gentil : être socialement compétent
  2. Sois fort : accéder à une réussite tant personnelle que professionnelle
  3. Sois courageux : avoir la capacité de se dépasser
  4. Sois rapide : être compétitif et réactif
  5. Sois parfait : avoir l’ambition de progresser constamment

Dans l’absolu, ces 5 messages ont pour but de nous aider à répondre aux exigences de notre société.

Les messages que nos parents nous transmettent sont ceux qu’ils ont eux-mêmes intégrés, issus de leur éducation. Ils font un peu office de « valeurs » familiales. Altruisme, réussite, courage, excellence ou encore réactivité.

Nous sommes tous sous l’effet de plusieurs drivers.

En effet, dans beaucoup de cas, nous avons deux figures parentales. De ce fait, nous recevons deux types de messages, voir plus étant donné qu’elles aussi en ont hérité surement plusieurs.

Le plus souvent, un, voire deux drivers se manifestent plus perceptiblement. Leur influence dépend de leur imprégnation, ainsi que notre sensibilité.

Quand le message devient contraignant

Lorsque les drivers sont aux commandes des parents, il arrive qu’ils soient, par conséquent, fort présents dans leur éducation. Les pilotes parentaux empêchent l’enfant d’être lui-même, au profit de ce que l’on attend de lui.

  1. Pense un peu aux autres ! Ne sois pas égoïste ! Fais moi plaisir…
  2. Ne pleure pas ! La vie est dure, tu dois t’y habituer !
  3. Fais plus d’efforts et tu y arriveras ! Tu dois travailler plus !
  4. Dépêche toi ! Arrête de trainer ! Décidément tu ne sais pas aller vite !
  5. Tu dois être le premier ! Tu aurais pu mieux faire !

Devenu adulte, les messages font office de véritables pilotes automatiques. La personne n’est plus en capacité de savoir si le comportement ou la réaction associés aux drivers est en adéquation avec la réalité extérieure, ni avec ses besoins.

Sans prise de conscience, le cycle se répète sans fin.

Par contre, en les mettant à jour et en les utilisant de façon adaptée non seulement nous sortons de nos automatismes, mais en plus, nous transmettrons ces messages de manière profitable à nos enfants !

Conséquences

Les comportements engendrés par un driver trop présent amènent des situations de mal-être, des problèmes d’estime personnelle et de confiance en soi, des difficultés relationnelles et comportementales.

Chaque pilote comporte des risques spécifiques à être utilisé de manière démesurée et inadaptée.

  1. Sois gentil : négation de ses propres besoins, faible estime de soi, besoin de l’approbation des autres
  2. Sois fort : tendance à écraser les autres, haute estime personnelle, refoulement de ses émotions
  3. Sois courageux : négation de ses besoins, difficulté à profiter de plaisirs simples
  4. Sois rapide : stress, manque de minutie
  5. Sois parfait : manque de confiance en soi, culpabilité, insatisfaction

Reprendre les rennes

Comme pour toute évolution en développement personnel, la base du changement est la prise de conscience.

Vous voulez connaître vos drivers ?

Le quel de ces messages vous parle le plus ?

Observez les situations qui vous mettent sous stress. A quel message renvoient-elles ?

Besoin d’un peu d’aide ? Faites le test qui suit ! Je vous enverrai par mail quel(s) message(s) est(sont) le plus présent(s) en vous.

Dans la vie quotidienne, le but ne sera pas de supprimer totalement le message. Il s’agira de détecter ce qu’il vous apporte de positif, pour le renforcer. Quant au négatif, c’est que ce driver n’est probablement pas adapté à la situation. Alors posez vous la question : Qu’est ce que je souhaite comme résultat, et quel comportement adopter pour l’atteindre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *