Jalousie, jalousie !!

jalousie

Il nous est tous arrivé de ressentir cette émotion plutôt désagréable qui s’appelle la jalousie !

Mélange de peur, de tristesse et de colère, elle se manifeste sans que nous puissions la contrôler.

En effet, comme toutes les émotions, son apparition n’est pas « maîtrisable ». Rappelons que les émotions ont un rôle essentiel pour nous permettre de connaître le niveau de satisfaction de nos besoins et de respect de nos valeurs.

Aussi il est important de savoir gérer la jalousie, comme toutes les autres émotions. Ce qui se résume à:

  1. En prendre conscience
  2. Comprendre le message sous-jacent
  3. Trouver une stratégie pour répondre au besoin concerné

D'où vient-elle ?

jalousie

Simplement… c’est la peur d’être trahi(e) et/ou de perdre l’amour et l’attention de l’être aimé.

De manière générale, la connaissance de l’autre avançant dans la relation, la confiance augmente, effaçant peu à peu la jalousie des jeunes couples.

Lorsque le comportement du conjoint n’est pas en cause, il résulte souvent d’un manque de confiance et d’estime de soi.

Les « crises de jalousie » sont le résultat de l’interprétation de situations bien souvent anodines. Le jaloux voit ce qu’il veut bien voir et va repérer tous les petits détails qui vont corroborer son étrange scénario… parfois digne d’un bestseller !

Un appel bref par manque de temps va se transformer en appel à la sauvette à une maîtresse, deux tasses de café de copines dans le lave-vaisselle en un tête à tête adultère…

Les personnes ayant une tendance à être attirées par les conquêtes « illégitimes » (qu’il y ait passage à l’acte ou pas), peuvent elles-aussi avoir une tendance à la jalousie. Elles projettent alors leur mode de fonctionnement sur leur partenaire.

Tous égaux ?

Évidemment non !

Pour commencer, nous avons tous notre propre vécu, nos propres blessures, qui nous amène à être plus sensible à certaines situations.

Ensuite les hommes et le femmes ne réagissent en général pas de la même façon.

Les hommes sont plutôt inquiets de la « relation physique  » de leur partenaire, alors que les femmes sont plus touchées par le côté relationnel. De ce fait, pour une femme, la complicité grandissante de son conjoint avec une autre femme peut être perçue comme une menace. Alors que Monsieur sera inquiet de voir sa dulcinée se pomponner avant de partir faire les courses !

Jalousie maladive

Comme nous l’avons vu plus haut, l’apparition du sentiment de jalousie est incontrôlable, cependant, les comportements qui en découlent sont eux maîtrisables.

Il arrive dans certains couples que la jalousie prenne des proportions inacceptables.

  • Disputes quotidiennes, cris
  • Pleurs, chantage affectif
  • Insultent, violence verbale
  • Contrôle, surveillance
  • Violence physique
jalousie

Autant de signaux qui doivent vous faire prendre conscience que la jalousie est en train de ruiner votre couple.

Que vous soyez ou pas le jaloux(se) des deux, il est temps de réagir !

Il/elle est trop trop jaloux

  1. Vous connaissez votre conjoint, évitez dans la mesure du possible et du raisonnable d’avoir des comportements qui déclenchent chez l’autre de la jalousie
  2. Ne soyez pas avare en signes d’affection et d’amour envers votre conjoint. Sa confiance en lui ne sera que plus grande
  3. Comprenez, même si cela ne doit pas tout excuser, qu’il/elle est malheureux de cette situation
  4. Renouez le dialogue, exprimez vos sentiments et invitez le à vous confier les siens, éclaircissez les malentendus
  5. N’acceptez pas l’inacceptable. Le contrôle, la violence verbale et encore plus physique ne font pas partie des modes de fonctionnement d’un couple heureux. Si vous cédez à ce genre de comportements par peur des réactions de votre conjoint, cela signifie que vous êtes certainement entré(e) dans un cercle vicieux qui ne vous conduira à rien de positif… et parfois même à un drame ! Faites vous aider !!

Je suis trop trop jaloux(se)

  1. Travaillez votre confiance en vous. Des exercices simples et efficaces peuvent vous permettre de la développer
  2. Prenez conscience de votre mode de fonctionnement. Des mécanismes inconscients sont à l’œuvre chez chacun d’entre-nous. Un travail de connaissance de soi permet de les mettre à jour et d’induire des changements surprenants et sans effort
  3. Parlez avec votre conjoint de vos sentiments et de vos inquiétudes. Vous constaterez que vous interprétez la réalité de travers dans la majorité des cas
  4. Rappelez-vous de ce qui vous a attiré chez l’autre. Vos premiers échanges, vos premiers baisers… de cette façon vous remplacerez le sentiment de jalousie qui vous éloigne par celui d’amour qui vous rapproche
  5. N’hésitez pas à vous faire aider par un(e) professionnel(le) avant d’en arriver à ce que l’autre s’éloigne de vous

Je prends soin de moi !

Prendre de la distance avec ces émotions, tout en les acceptant.

Il arrive parfois que nos émotions aient une fâcheuse tendance à nous compliquer la vie !! Parfois elles nous semblent envahissantes, incontrôlables même !

  • Mes enfants n’obéissent pas, je suis au bord de la crise de nerfs !!
  • Mon conjoint dit un mot de travers, je l’envoie balader et c’est la dispute !!
  • Mon patron me fait une remarque, je fonds en larmes !!

Dans ces cas-là, comment prendre du recul face aux évènements de la vie  ?! Comment s’observer, se sonder, se comprendre ?!

C'est quoi une émotion ?

Une émotion est une sensation passagère. En effet, à l’image d’une vague, elle commence doucement, s’amplifie, atteint un paroxysme et disparait peu à peu. C’est notre gestion de cette émotion qui en fera un sentiment. Acceptée et traitée, elle passe… Par contre, focalisée ou ignorée elle amène des sentiments qui eux se prolongent dans le temps et peuvent nous freiner.

Comprendre mes émotions

Elles ont chacune leur utilité. Aussi, les émotions, agréables ou non, sont une précieuse source d’informations sur ce que nous voulons et ce qui est bon pour nous ! Leur but est de nous alerter sur la satisfaction ou non de certains besoins, le respect de nos valeurs et surtout de nous amener à agir.

Il est donc important de tenir compte de nos émotions et du message qu’elles nous délivrent.

Prendre de la distance

Pour autant, en restant trop focalisés sur l’évènement, nous entretenons des sentiments tels que l’anxiété, la rancune ou le désespoir.

D’autant plus que ce n’est pas tant l’évènement en lui-même qui génère l’émotion, mais nos pensées, c’est-à-dire l’interprétation que nous faisons de cet évènement.

Souvent, l’unique fait d’envisager d’autres interprétations, permet de diminuer l’intensité de l’émotion.

Mécanisme émotions

Je prends ma vie en main !

Vos émotions vous mènent la vie dure ?
Le coaching de vie est une solution !
En quelques séances, non seulement vous prendrez conscience de vos émotions, vous les comprendrez mais en plus trouverez votre solution pour les réguler !

Respiration anti-stress !

Fatigue, maux de tête, troubles digestifs, insomnies, irritabilité,  nœud à la gorge ou à l’estomac ? Autant de signes qui peuvent indiquer que vous êtes stressé(e) de façon chronique.

Le stress bénéfique

A l’origine, le stress est un système naturel très efficace pour faire face à un changement brutal de situation ou à une pression. Il met en œuvre dans notre corps tout un mécanisme pour nous préparer à agir : la libération d’adrénaline qui augmente le rythme cardiaque, la fréquence respiratoire, la libération de sucre dans le sang ainsi que la dilatation des pupilles par exemple. De ce fait nous devenons plus efficaces ! Nos muscles reçoivent l’énergie nécessaire pour passer à l’action, notre concentration est plus aiguisée et notre vision plus précise !

Par contre, quand les moments de stress deviennent trop fréquents, notre organisme s’épuise.

Trop c'est trop !!

Dans notre vie actuelle, il est parfois difficile de faire descendre la pression face aux différents facteurs stressants. Le travail, la famille, le ménage, les courses, les activités extérieures, les transports, et j’en passe !! Autant de responsabilités et de contrariétés qui ne nous laissent pas souffler.

Respirez !!

Alors en parlant de souffler, j’ai découvert une technique de respiration très efficace ! Elle s’inspire d’une manœuvre que les plongeurs utilisent pour gérer la pression sur les tympans lors de la descente. Elle est aussi utilisée dans le domaine médical pour réduire le rythme du cœur dans certaines pathologies cardiaques.

L’idée est de faire augmenter la pression de l’air dans le thorax. De cette façon, le nerf vague est stimulé et comme c’est lui qui gère le rythme cardiaque… Notre cœur ralenti !!

Comme vous le savez sûrement, notre corps et nos pensées sont très liés.

Faites l’expérience !

  1. Promenez-vous la tête baissée, visage triste, les épaules affaissées, le dos courbé et observez votre ressenti.
  2. Maintenant, redressez-vous, regardez vers le haut en souriant. Remarquez comme votre ressenti s’améliore !

Le stress provoque une augmentation du rythme cardiaque… et inversement la diminution du rythme cardiaque entraine une diminution du stress !!

Respiration anti-stress

Cette respiration pratiquée quotidiennement et à chaque fois que nous sentons le stress nous envahir, permet de limiter les effets néfastes du stress au quotidien.

Au début, cela pourra vous paraître difficile, cependant, en persévérant, vous la maîtriserez progressivement. A tel point, que vous pourrez la pratiquer n’importe où sans que cela ne se remarque !!

Rapidement vous ressentirez les bienfaits de cette pratique. Les symptômes du stress chronique se feront moins présents.

Cette technique de respiration a un effet concret sur notre système nerveux, aussi si vous avez des problèmes de santé (surtout cardiaques) ou ressentez des effets désagréables à la pratique de celle-ci, demandez conseil à votre médecin traitant avant de la poursuivre.

Bien communiquer dans mon couple.

Pourquoi cela peut devenir si compliqué de communiquer au sein de notre couple ?

De quoi part la dispute ?

Comment faire pour « réparer » les dégâts de la mécommunication ?

Autant de questions que chacun d’entre nous s’est déjà posées au moins une fois dans sa vie de couple !

Le quotidien est tendu, ce soir c’est la goutte de trop… j’explose, il ou elle explose… notre couple implose !! Grâce à ça, la pression diminue… pourtant chacun se sent mal !! Culpabilité, colère envers soi, envers l’autre, mauvaise estime de soi, déception : on s’en passerait bien !

Pourquoi cela devient parfois si compliqué de communiquer dans le couple ?

Pour commencer, l’ennemi public numéro un de la communication dans le couple est la routine.

Au début nous nous découvrons, c’est agréable d’apprendre à connaître l’autre. On ne regarde pas à la dépense en temps et en énergie !! L’envie de plaire nous amène à être particulièrement attentifs aux besoins et désirs de l’autre, nous adaptons la communication pour nous montrer sous notre meilleur jour.

Au bout d’un moment, nous avons même le sentiment de tellement connaître notre moitié qu’il n’est même plus la peine de parler. On connaît ses goûts, habitudes, réactions même ! Une complicité très agréable s’installe.

Ne pas confondre « comprendre sans se parler » et « ne plus communiquer » !

Dans le premier cas, le langage se fait autrement que par les mots, il est parfaitement bien compris par notre cher(e) et tendre, cela s’inscrit dans l’intimité entre les deux partenaires.  Cependant elle ne se limite pas à cela, elle se traduit aussi par le fait de parler en toute confiance de ses besoins, peurs, envies et sentiments. C’est la plus grande source de développement du sentiment d’exister et d’être important aux yeux de l’autre. N’oublions pas les activités partagées ensemble ! Elles contribuent largement à ce sentiment de reconnaissance.

Dans le deuxième cas, la relation se résume aux rapports conventionnels, bonjour, merci, au revoir… aux discussions sans grand enjeu et va même parfois jusqu’à un enfermement sur soi, télévision, téléphone, activités diverses au point de ne plus partager, de se mettre en retrait. C’est  de cette façon que se crée le lit de la mécommunication.

Entretenir l’harmonie dans ton couple

C’est important de continuer à parler de tout et de rien, de faire des choses ensemble, de montrer ce que l’autre représente à nos yeux. Prenez le temps à deux de ne rien faire de spécial pour avoir l’espace et le temps pour parler. Un bain, une promenade… Ce sont ces petits moments qui entretiennent l’envie de plaire, de faire plaisir et mettent chacun des deux partenaires dans des conditions favorables à une bonne communication.

Tu trouves que ton ou ta partenaire ne le fait pas non plus… oui, c’est peut-être vrai. Pour autant, que veux-tu ?

Retrouver une harmonie dans ton couple ?

Alors est-ce bien important de savoir de qui cela vient ? Si tu fais le premier pas, tu créeras une dynamique qui lui donnera probablement l’envie de faire la même chose !!

Astuce : Prévois au moins 1 fois par semaine de surprendre ta moitié !! Entretiens la flamme… Pas un truc extraordinaire chaque fois. Une petite attention suffit, une photo envoyée avec un bisous par exemple, un petit mot sur l’oreiller !! Un pique-nique improvisé… Fais preuve d’imagination !! Tu verras, les effets sont surprenants !

De quoi part la dispute ?

Bien souvent de pas grand chose dans les faits !!

Évidemment il peut exister des sujets de discorde importants au sein du couple qui nécessitent une réelle remise en question des deux parties et parfois des prises de décision.

Pourtant dans la majorité des cas le problème est relativement bénin et la dispute tient plus de l’interprétation que l’on fait de la situation que de la réalité elle-même, c’est ce qu’on appelle la carte du monde dont nous avons parlé dans Les clés pour « bien » communiquer.

Quand cela vient de toi…

Si l’interprétation que tu as faite éveille en toi une émotion désagréable : colère, tristesse, peur, il est fort probable qu’un mécanisme de protection se mette en place inconsciemment. Tu entames alors un monologue intérieur, qui ne va que renforcer ce que tu penses de négatif, et entretenir ton émotion dérangeante.

Je suis certaine que tu vois de quoi je parle !!

Alors tu sais que cette émotion et ce dialogue interne vont influencer ton comportement sans que tu t’en rendes compte.

Généralement, on crie, on pleure, on accuse… et quand tout est arrangé… on regrette !!

Comment enrayer ce mécanisme ?

La base de tout est de prendre conscience de ce tu ressens et de ce monologue qui t’enferme dans le processus.

Astuce : Quand tu constates que la dispute arrive, prends un grande inspiration, souffle doucement. Scanne ce qu’il se passe en toi.

  • Que ressens tu ? (émotions)
  • Quels sont les faits à l’origine de cette émotion? (faits)
  • Qu’est ce que tu te dis ? (pensées automatiques)
  • Au fond de toi, que veux-tu éviter ? (peurs)
  • Que voudrais-tu dans cette situation ? (besoins)

Maintenant reprends ton explication en y incluant tous les éléments :

« Je ressens de (émotions) parce que quand il se passe (faits) je me dis que (pensées automatiques). En fait je pense que j’ai peur de (peurs) et que ce que j’aimerais, c’est que (besoins) ».

Si tu ne te sens pas disposé(e) à en parler, l’émotion est encore trop présente, tu peux différer la discussion. Explique sincèrement à ton ou ta partenaire que tu as besoin d’un moment de retrait pour être à nouveau disponible et constructif. Rien à voir avec lui ou elle, mais avec toi uniquement !

« Je suis trop (émotions), j’ai besoin d’un petit moment pour savoir en parler calmement, sinon j’ai peur de dire ou faire des choses que je ne penses pas ».

Ce mode de communication te permet d’exprimer ce qui est difficile pour toi et ce dont tu as besoin, sans pour autant accuser l’autre. Cela s’appelle l’assertivité. Garde à l’esprit que les accusations mettent sur la défensive et mettent des barrières à la compréhension. Faire entendre ton point de vue devient alors une lutte. Chacun campe sur sa position, le ton monte, les reproches fusent et la dispute éclate.

Quand cela vient de l’autre…

Inversement, si tu ressens une émotion forte chez ton ou ta partenaire, qui te semble démesurée par rapport à la situation, invite-le (ou la) à en parler.

Astuce : Nommer l’émotion que tu perçois amène l’autre à se recentrer sur lui-même. Tu peux alors l’aider à prendre conscience du processus, et toi, comprendre en utilisant la méthode expliquée plus haut.

  • Tu me sembles (émotions), j’aimerais qu’on en parle… tu veux bien ?
  • Quels sont les faits à l’origine de cette émotion ?
  • Qu’est ce que tu te dis ?
  • Au fond de toi, que veux-tu éviter ?
  • Que voudrais-tu dans cette situation ?

Essaie de comprendre sincèrement ce qu’il ou elle te dit et ressent aussi. Il est important de demander l’accord pour en parler. Parfois l’autre n’est pas prêt. Dans ce cas, inutile d’insister, il est préférable de remettre la discussion à un autre moment.

Comment faire pour réparer les dégâts de la mécommunication ?

Reconnaître sa part de responsabilité dans le conflit

Après tout on ne se dispute pas seul !!

En effet, comme nous l’avons abordé dans le point sur les modes de transmissions de l’article « Les clés pour « bien » communiquer », il revient à chacun de nous de vérifier la concordance entre la réponse obtenue et l’intention initiale du message. Si elles semblent ne pas correspondre, à nous de modifier notre mode de transmission afin de nous faire comprendre, plutôt que d’essayer d’imposer en bloc notre idée.

Exprimer que l’on regrette cette situation, que nous sommes prêts à faire des efforts pour comprendre l’autre et respecter ses besoins, ses différences, et aussi pour parler de nous, de nos envies et besoins. Rétablir cette intimité tellement indispensable au couple.

Cependant, lors des conflits, parfois les mots ou certains comportements vont trop loin et c’est regrettable. Heureusement, ils sont peu souvent inadmissibles, pourtant si c’est le cas, la priorité est alors de se protéger et de poser nos limites.

Savoir demander pardon… et accepter les excuses !

Lorsque la situation reste « acceptable », c’est ce qui peut tout changer !!

En effet, la flexibilité est un atout qui nous permet de mieux comprendre l’autre et de mieux nous faire comprendre. Reconnaître ses torts peut sembler être une marque de faiblesse pour certains. Pour autant il n’en est rien. Il en va de même pour le pardon. Mettre sa fierté de côté certaines fois est une preuve de confiance faite à l’autre, elle l’invite à en faire autant et ouvre les portes à la compréhension et l’indulgence.

Finalement, n’est-il pas préférable de marcher ensemble vers un même objectif, plutôt que de s’affronter ? Accepter nos faiblesses et celles de l’autre, se soutenir, avancer à deux, en équipe !

Astuce : En dehors d’une période de crise définissez un mot de code à prononcer quand l’un des deux sent que la discussion « dérape ». En prenant conscience que cela va trop loin, vous limiterez les conséquences du conflit. Demander pardon ou accepter les excuses n’en sera que plus facile !!

Parler de notre mode de communication

Une dernière chose… partage ces astuces avec ton partenaire ! Si vous avez le même « mode d’emploi » de communication, elle n’en sera que meilleure !

Pour finir, si malgré tout les difficultés persistent, quelques séances de coaching te permettront de prendre conscience de l’origine de ces difficultés et de trouver ta solution pour rétablir l’harmonie dans ton couple !!

Êtes-vous en accord avec vous-même ? 🤔🤔🤔

Qu’est ce que cela signifie ?

Nous avons en nous une sorte de guide, ce sont nos valeurs. Chacun a développé un ensemble de valeurs depuis son enfance.

Certaines sont transmises par nos parents, d’autres par les expériences que nous avons vécues. Chacun a son système  hiérarchisé et entièrement personnalisé. Ce système évolue tout au long de la vie, même si certaines valeurs restent ancrées en nous.

Être en accord avec soi-même revient à suivre notre guide, c’est à dire agir et penser en cohérence avec nos valeurs.

C’est de cette façon là que nous développons notre estime personnelle, que nous ressentons bien-être et apaisement. Elles sont au cœur de notre motivation. En effet, inconsciemment nous mettons tout en place pour les satisfaire.

Et vous, pensez-vous agir en accord avec vos valeurs ?

Quelles conséquences si je ne suis pas mes valeurs ?

Se comporter à l’encontre de ses valeurs produit en nous un effet immédiat ! Colère, tristesse, culpabilité… Autant d’émotions désagréables qui envahiront celui ou celle qui tentera de quitter le chemin employé par le guide !

C’est d’ailleurs un indicateur puissant que nous ne sommes pas sur la bonne voie !! En continuant le chemin nous risquons de rencontrer à long terme :

Il arrive de s’égarer ! Alors soyez à l’écoute de vos émotions ! C’est votre signal d’alarme !

Faire la liste de tes valeurs

Il est primordial de prendre le temps de te pencher sur ce sujet.

Nous fonctionnons de façon tellement automatique pour pouvoir gérer le quotidien, que nous marchons en regardant le bout de nos chaussures, en oubliant le guide qui est devant nous !

Alors pour  vous aider, commence par identifier votre guide !

Voici une liste, non exhaustive, de valeurs. Lisez-là et repérez les valeurs qui sont importantes pour vous.

Acceptation, accomplissement, action, adaptation, affirmation, altruisme, amitié, amour, appartenance, apprentissage, autarcie, authenticité, autonomie, autorité, aventure, beauté, bien-être, bienveillance, bonté, calme, charité, communication, compassion, conciliation, confiance, confort, conscience, coopération, courage, créativité, découverte, dépendance, détachement, dévouement, discernement, discipline, don, douceur, éducation, efficacité, effort, égalité, élégance, enthousiasme, entraide, équanimité, équilibre, espérance, éveil, excellence, expérimentation, exploration, famille, fidélité, flexibilité, force, générosité, honnêteté, honneur, humanité, humour, indépendance, influence, information, innovation, inspiration, intégration, intégrité, intelligence, invention, joie, justice, liberté, maîtrise, maturité, méditation, mobilité, optimisme, originalité, paix, passion, perfection, performance, persévérance, plaisir, pondération, présence, prospérité, pudeur, puissance, qualité, réalisme, recherche, reconnaissance, régularité, respect de l’autre, respect de soi, responsabilité, réussite, sagesse, sécurité, sensibilité, sérénité, silence, simplicité, sincérité, sociabilité, stabilité, succès, tendresse, tolérance, transmission, universalité, utilité, vérité.

C’est fait ?

Ok, maintenant vous allez en garder 10. Regardez votre liste, vous pouvez sûrement en regrouper certaines !

C’est bon ?

Alors vous pouvez les classer dans l’ordre en commençant par la plus importante.

Ça y est ??

Vous voilà avec votre mode d’emploi, votre guide !

Vous rencontrez des difficultés pour établir la liste ? Pour hiérarchiser vos valeurs ? Ne vous inquiétez pas ! Ça n’est pas toujours évident de mettre l’éclairage sur une application qui fonctionne en tâche de fond ! Ce genre de sujet peut être abordé en séance de coaching !

Petite astuce : Gardez à portée de main la liste de vos valeurs !! Si vous le souhaitez je peux  vous aider à établir votre liste et créer pour vous un joli support ! La mienne je l’ai imprimée sur mon mug du bureau et sur un magnet du frigo !

Comment utiliser cette liste ?

Pour vivre en accord avec soi-même, la clé est de vivre en respectant vos valeurs. Vous me direz qu’il n’est pas facile d’y penser à chaque instant ! Je vous l’accorde !!

Pour conclure, c’est en étant à l’écoute de vos émotions que vous y parviendrez. Quand vous ressentez un malaise, des émotions désagréables, autorisez-vous à faire un arrêt sur image. Et demandez-vous si dans la situation que vous vivez vos valeurs sont respectées. Vous verrez que dans la majorité des cas, ça ne l’est pas ! Vous avez alors les pistes pour réaliser les changements nécessaires et souvent minimes pour améliorer considérablement votre vie !

Je décide ou je subis ??

J’arrête de subir !! Aujourd’hui je décide !!

Signe à ne pas rater : l’insatisfaction !

Il est tout à fait normal de ressentir de l’insatisfaction de temps en temps ! C’est une émotion qui, même si elle est désagréable à toute sa place et son utilité dans notre vie !! C’est cet inconfort qui va nous pousser à modifier la situation de façon à remplacer insatisfaction par satisfaction

Là je décide !!

Cela devient problématique quand ce sentiment ne mène à aucune action.

Les choses ne me conviennent pas et rien ne se passe…

Là je subis !!!

Nous nous sentons parfois prisonnier(e)s de notre propre histoire, un peu comme sur les rails d’un train. (Cf. mitan de vie)

Vous savez quoi ?? Ça n’est pas une fatalité !! Sautez de ce train et de prenez le contrôle de votre vie !!

Prendre conscience de ce qui cloche !!

  • Est-ce que j’ai une bonne vision de ce qui se passe ?
  • Est-ce que ma vision des choses correspond à ce qui se passe réellement ?
  • Est-ce qu’il y a un problème ?

Pas toujours évident me direz-vous… Alors voici une méthode rapide et efficace !! Vous pouvez y accéder en cliquant sur un des liens ci-dessous.


Petit conseil si vous le voulez bien…

Pour que cet exercice ait tout l’impact nécessaire, il est important d’écrire (à la main ou ordi peu importe !) Faire sortir “physiquement” vos pensées vous aide à en prendre conscience !! Vous pourrez aussi le relire plus tard, cela vous permettra de constater les changements !!


 

Mitan de vie… Quand les émotions débordent !!

Comme nous l’avons vu dans le précédent article (Mitan de vie), un des signes de difficultés liées au passage du mitan de vie est que nos émotions ont une fâcheuse tendance à nous compliquer la vie !!

Débordée par nos émotions !??!?

Parfois elles nous semblent envahissantes, incontrôlables même ! Une situation stressante, un conflit, la fatigue… et ça explose !! Ce qu’on se dit après coup ?

Ça n’était pas justifié

Je suis peut-être allée trop loin

Je ne me sens pas comprise

Je ne sais plus comment faire

Après tout, si on me laissait tranquille je ne m’énerverais pas ! En gros ça n’est pas de ma faute !!

Résultat qu’est-ce qu’on ressent ??

  • Culpabilité
  • Colère
  • Tristesse
  • Peur

… Le cercle vicieux

Tout cela évidemment n’arrange pas nos histoires !! On se sent encore plus mal… Et à la prochaine difficulté ça recommence !

La tendance s’installe, on se sent de moins en moins bien… le mal-être devient de plus en plus présent… Au secours !!

Heureusement c’est loin d’être irréversible ! Nous sommes beaucoup à passer par là et à en sortir plus épanouies que jamais !!

Faisons de nos émotions nos alliées !

Les émotions sont nombreuses et toutes les étudier serait un peu trop long. Portons notre attention sur les 4 de base.

La peur

La colère

La tristesse

La joie.

Les 3 premières sont désagréables, la dernière agréable. Oui… Et l’équité dans tout ça me direz-vous ?? (Sujet très à la mode en ce moment ! lol).

J’avoue, cela ne semble pas très rassurant !! Et bien c’est tout le contraire !

Pour commencer, gardons à l’esprit qu’une émotion est une sensation passagère. Quand explosion il y a, c’est au paroxysme de celle-ci. Autre chose, c’est notre gestion de cette émotion qui en fera un sentiment. Acceptée et traitée, elle passe… focalisée ou ignorée elle amène des sentiments qui eux se prolongent dans le temps et peuvent nous freiner.

Elles ont chacune leur utilité. Les émotions, agréables ou non, sont une précieuse source d’informations sur ce que nous voulons et ce qui est bon pour nous ! Leur but est de nous alerter sur la satisfaction ou non de certains besoins et surtout de nous amener à agir.

Mode d’emploi des émotions ??

  • La peur sert à nous protéger, respecter notre besoin de sécurité. Son rôle est de nous éviter des situations de danger physique ou psychologique, réelles ou présumées. Elle nous permet, entre autres d’anticiper ou gérer une difficulté avant qu’elle ne devienne un problème.
  • La colère sert à poser les limites de ce que l’on accepte ou pas, elle renseigne sur notre besoin d’être respecté. C’est une information qui nous indique que nos valeurs, croyances ou idées sont menacées. Elle nous permet de définir nos limites aux yeux des autres… et parfois aux nôtres !!
  • La tristesse sert à accepter le changement, elle nous permet de passer à autre chose. Socialement, elle aide à recevoir des signes de reconnaissance de notre entourage, du soutien.
  • La joie est la seule émotion que nous essayons de reproduire ! Celle-ci permet de constater le respect de nos besoins, de partager et socialement de communiquer de façon positive avec les autres.

OK… alors comment faire ??

Être à l’écoute de ses émotions.

Pas toujours facile, surtout si nous nous sommes efforcées depuis des années à les enfouir bien loin pour ne pas être « dérangées » !


Petite astuce : lorsque vous ressentez une sensation inhabituelle face à une situation, il y a bien des chances que ça soit une émotion qui pointe le bout de son nez.


Généralement la joie on gère bien !!

Alors profitons du moment ! Notons tous les petits détails afin de pouvoir revivre ce moment de bonheur par la suite !

Partageons-la avec les autres, célébrons-la !!

« Qu’est ce qui pourrait me faire plaisir pour fêter ça ? »

  • Un coiffeur ?
  • Un rouge à lèvre ?
  • Une sortie avec une copine ?

Inventons !!

Pour les émotions moins agréables c’est plus difficile…

Alors posons-nous la question :

Qu’est-ce que je ressens ?

  • Je suis triste ?
  • En colère ?
  • J’ai peur ?

Pas toujours facile de savoir, et ça ne marche pas toujours du premier coup ! Alors persévérons !

Une fois l’émotion reconnue, vivons là !

Écoutons la ! Que veut elle me dire ?

  • J’ai besoin d’un petit temps pour passer à autre chose ?
  • Mes limites ne sont pas respectées ?
  • Je dois me rassurer, ou trouver une stratégie pour ne pas être en danger ?

Action !!

Maintenant que je sais quel est mon besoin, à moi de jouer !

Qu’est-ce que je vais mettre en place aujourd’hui pour :

  • Me laisser du temps pour accepter cette perte ?
  • Exprimer et faire respecter mes limites ?
  • Évaluer si ma peur est fondée, regarder objectivement la situation et trouver les éléments qui vont me rassurer, ou ce qui pourrait m’aider à créer un sentiment de sécurité.

Nous voilà passées de débordées par les émotions à alliées avec elle dans un cercle vertueux ! Plus on se sent bien, plus la gestion des émotions est naturelle et facile !

Vous voulez travailler sur vos émotions ?

Je vous propose une petite fiche simple et efficace pour aborder ce sujet ! Abonnez-vous à la newsletter et recevez le lien de téléchargement !!

Belle journée à vous toutes !!

Mitan de vie

Tu te souviens quand tu étais ado ? Cette fameuse crise dont tout le monde parle… Qui au final ne concerne qu’une minorité de jeune !

Sans être une crise, c’est en tout cas un moment de découverte et d’adaptation à un nouveau mode de vie, à un corps qui change, à de nouvelles relations !! Génial !! Quelle aventure !

Et bien figure toi qu’entre 40 et 55 ans environ nous vivons aussi une période d’adaptation !!

Les hommes comme les femmes ! Certains l’appelle le démon de midi, d’autres la crise de la quarantaine… comme pour les ados, c’est une transition vers autre chose, autrement. Et comme pour les ados la connotation négative que ça renvoie n’est pas la réalité !

Pourquoi les femmes ?

Et bien parce que j’en suis une !! Je n’ai rien contre le sexe opposé, seulement étant une femme de 40 ans ce sujet me parle bien !!

Mitan de vie ?

On dirait presque qu’on va parler de foot !! (Mi-temps… ok, c’est nul… mais ça me fait rire quand même !!)

L’idée est un peu la même que pour la mi-temps, cela représente une période du milieu de notre vie.

Que de changements !!

  • Les enfants quittent le foyer
  • Les petits-copains et petites-copines des enfants se font plus présents
  • Les petits-enfants pointent le bout du nez, où ça sera bientôt le cas
  • Nos parents ne rajeunissent pas non plus… Les rôles s’inversent peu à peu
  • Les petits jeunes nous bousculent parfois au travail
  • Notre conjoint fait partie de notre vie depuis de nombreuses années, la routine se fait sentir…
  • Toutes ces responsabilités accumulées au fil de temps !

Tout ça agrémenté de l’évolution naturelle de notre corps :

  • Les hormones nous jouent des tours
  • Le miroir n’est pas toujours notre meilleur ami
  • Notre corps ne nous suit plus si bien qu’avant

C’est quoi ma vie ??

On se met alors à se poser des questions qui ne nous effleuraient pas l’esprit avant, une sorte de bilan,

  • Sur la vie
  • Sur les relations avec enfants, conjoint, amis, collègues
  • Sur ce qu’on aimerait faire
  • Sur ce qu’on a déjà fait

Certaines choses nous remplissent de joie ! Pour d’autres l’insatisfaction nous gagne… Aspirées dans ce tourbillon de questions (avec ces fichues hormones qui ne nous facilitent pas la vie soyons claires… ni celle des autres parfois !!) l’humeur n’est pas toujours au beau fixe !

Qu’est ce qui m’arrive ?

  • Ennui
  • Irritabilité
  • Colères soudaines
  • Mal-être
  • Besoin de changement (coiffure, perte de poids, chirurgie esthétique)

Les émotions nous gagnent et débordent parfois ! Pas facile de faire le tri !!

Et bien vous savez quoi ?? Nous ne devenons pas folles ! C’est NORMAL !

C’est comme pour les ados, ceux que nous avons ou avions à la maison et qui font la tête ou explosent sans raison (du moins à nos yeux !)

Comme eux, nous allons traverser cette période qui peut être parfois assez inconfortable !! Le tout est de prendre les choses en mains !

Les questions c’est par ici !!

A très bientôt !!